Disney

11 choses que vous ne saviez pas sur La Belle et la Bête

La Belle et la Bête est le genre de films qui vous accompagne toute votre vie. Nous sommes enchantés par sa magie à chaque fois que nous le regardons ; et croyez-moi, cela fait un paquet de fois.

À chaque fois que nous appuyons sur le bouton lecture, nous découvrons de nouvelles choses (et c’est un peu alarmant). Par exemple, saviez-vous que…

1. Les réalisateurs du film souhaitaient proposer un début différent des introductions traditionnelles que l’on retrouve dans les contes de fées classiques.

Ils ont donc encapsulé l’incontournable « il était une fois » dans de magnifiques vitraux, qui donnent le ton pour le reste du film.

2. Ce prologue a été écrit environ 200 fois avant que les réalisateurs ne s’accordent finalement sur celui que vous voyez dans la version finale.

Il a été choisi seulement quelques mois avant la sortie du film.

3. James Baxter, animateur superviseur de Belle, s’est inspiré des ballerines pour concevoir ses mouvements.

Regardez sa manière de bouger :cette fille est gracieuse, cela ne fait aucun doute.

4. Le numéro d’ouverture a été écrit comme une opérette.

 

Les réalisateurs ont rassemblé tout le monde dans la même pièce pour enregistrer la version la plus vivante et dynamique possible de la chanson.

5. Si vous y regardez de très près, vous verrez que le panneau que croise Maurice dans les bois indique Valence, Anaheim et Burbank !

Des lieux d’importance pour les animateurs, réalisateurs et producteurs du film.

6. La conception de la Bête a demandé beaucoup de temps. Les dessins initiaux n’étaient pas assez imaginatifs au goût des réalisateurs, puis un peu trop créatifs (imaginez une bête ressemblant à une mante religieuse… beurk !).

Nous ne savons pas vraiment ce qu’elle est, mais nous sommes ravis que l’équipe ait choisi la Bête que nous connaissons et adorons tous.

7. Le menton de Gaston a fait l’objet de nombreuses discussions. Les réalisateurs avaient peur qu’il ne soit trop proche de la caricature et pas assez plausible s’il était trop prononcé.

Personne n’a une fossette au menton semblable à celle de Gaston.

8. L’une des chansons d’audition pour le rôle de Gaston était “Take Me Out to the Ball Game”.

Les réalisateurs la considèrent comme le précurseur de sa célèbre chanson dans la taverne.

9. Les fenêtres sont un thème récurrent dans La Belle et la Bête.

La caméra entre et sort par plusieurs fenêtres tout au long du film. Les réalisateurs considéraient les yeux comme les fenêtres de l’âme.

10. La Bête présente un comportement très animal au début, mais finit par se tenir droite, par porter des habits moins déchirés et en plusieurs couches.

Il y a peut-être quelque chose qui a changé dans sa vie… et on ne parle pas seulement de sa bonne posture.

11. “Des fleurs… des chocolats… des promesses que vous ne comptez pas tenir” a été improvisé.

Ce genre de réplique rend les personnages plus habités et réels.