Disney

13 choses que vous ignoriez sur La Belle et la Bête

Depuis que nous avons vu cette histoire éternelle sur grand écran, nous n’avons pas arrêté de valser dans la maison et d’essayer d’avoir une conversation avec notre théière.

Heureusement, il va sortir sur Blu-ray et en HD numérique. Nous sommes tellement impatients de replonger dans la magie du film ! Joignez-vous à nous et acquérez un exemplaire dès aujourd’hui ! En attendant, régalez-vous avec ces anecdotes sur La Belle et la Bête que vous ignoriez probablement…

1. Dan Stevens a dansé la valse sur des échasses.

Selon Bill Condon, le réalisateur du film, « Dan portait une combinaison avec de grandes échasses pour avoir la taille de la Bête… » Et apparemment, déambuler en portant le costume de la Bête a beaucoup pesé sur les mollets de Dan. Lors de ses premiers essais des échasses, Dan a expliqué que ses orteils ont été engourdis pendant environ une semaine !

2. Dan Stevens a également dû danser uniquement avec son visage !

Après avoir joué dans son costume de la Bête, Dan a dû ensuite porter un appareil de capture de mouvements du visage. Son visage a été peint au spray, toutes pores couvertes, et il a dû jouer chaque scène uniquement avec son visage, y compris la scène du bal avec Emma Watson ! Le réalisateur Bill Condon a déclaré que Dan Stevens était attiré par l’idée de jouer avec un appareil de capture des mouvements car cela représentait un défi technique pour lui.

3. Ewan McGregor n’avait jamais entendu « C’est la Fête » avant d’obentir le rôle de Lumière.

Bill Condon, le réalisateur, l’a confirmé ! Voici ce qu’il a dit : « Au final, nous avons trouvé la seule personne au monde qui n’avait jamais entendu la chanson avant, et c’était Ewan McGregor. Il l’a donc apprise comme si c’était une nouvelle chanson… » Nous avons adoré la façon dont Ewan McGregor s’est approprié la chanson ; il l’a superbement bien chantée !

4. La Chanson préférée de Ian McKellon dans la Belle et la Bête n’a pas encore été écrite.

Lorsqu’on lui a demandé quelle était sa chanson favorite dans le film, il a avoué que celle-ci restait encore à écrire : ce serait une chanson interprétée par Big Ben ! D’après lui, elle ressemblerait à ceci : « Je m’appelle Big Ben, je suis une horloge, tic, tac ; je m’appelle Big Ben. » Malgré tous ses efforts pour donner à Big Ben « un véritable tube », cela n’a pas pu se faire.

5. Dan Stevens a regarde Les Mondes de Ralph pour trouver l’inspiration pour son rôle de la Bête.

Dan Stevens l’a dit lui-même : « Il y a une logique psychologique derrière la nature d’une bête. J’ai donc regardé tous les types de films, de Citizen Kane à Les Mondes de Ralph, pour m’aider à trouver l’inspiration. »

6. Josh Gad voulait que LeFou devienne méfiant de Gaston dans le film.

Alan Menken a même modifié l’une des paroles d’origine d’Howard Ashman dans « Tuons la Bête » pour refléter le scepticisme de LeFou quant aux actes de Gaston. Nous avons adoré la profondeur du personnage de LeFou dans cette adaptation. Il est fascinant de savoir que ce changement a été souhaité par l’acteur, comme l’a confirmé le réalisateur Bill Condon.

7. La Chanson préférée de Dan Stevens est « Jours Enchantés ».

Nous aurions probablement dit « Ensemble à jamais » étant donné que c’est la Bête qui la chante, mais Dan a déclaré : « ‘Jours enchantés’ est ma chanson préférée… Elle est tout simplement magnifique. Elle est aussi belle et réconfortante que n’importe laquelle des chansons du dessin animé. »

8.Les robes des Debutantes ont du etre adaptees aux scènes de danse.

Saviez-vous que dans une robe du XVIIIe siècle, une femme n’aurait pas pu lever les bras au-dessus de sa tête ? Jacqueline Durran, la créatrice des costumes, a confirmé cette anecdote. Elle a dû ajuster les robes de toutes les débutantes pour qu’elles puissent mieux bouger les bras dans la chorégraphie de la scène.

9. Des poches ont été ajoutées à la robe bleue de Belle pour povoir y placer ses livres.

Jacqueline Durran, la créatrice des costumes, a sciemment mis des poches sur la célèbre robe de Belle pour qu’elle puisse y mettre ses livres. Elle a également donné des bottes à Belle au lieu de souliers « pour qu’elle puisse courir dans le village ». Jacqueline Durran a dit : « Nous voulions faire d’elle une héroïne active, pas une princesse délicate ».

10. Emma Watson a joué avec des Maquettes.

Les maquettes sont des objets illuminés qui représentent le personnel et les objets enchantés du château lorsqu’ils parlent et se déplacent. Elles ont donné à Emma Watson et aux autres acteurs un point de repère pour jouer correctement les scènes. En plus des maquettes, le réalisateur Bill Condon a également utilisé les enregistrements des répétitions et des prévisualisations pour aider les acteurs qui devaient jouer avec des objets animés.

 

11. Un tablier que la créatrice des costumes, jacqueline durran, a acheté quand elle était étudiante a inspiré l’aspect de l’une des robes de belle.

Lorsque Jacqueline était étudiante, elle a acheté un tablier du XVIIIe siècle qui comportait un motif de soie tissé. Ce tablier a servi d’inspiration pour la robe de Belle à la fin du film. Elle a trouvé un artiste anglais qui a su peindre le patron du tablier, qui a ensuite été agrandi et imprimé numériquement.

12. Le manteau du prince porte des cristaux swarovski en forme de Sanglier, de Dragon et de Lion.

Fait historique amusant : au XVIIIe siècle, en France, il n’était pas rare que les riches aristocrates portent des manteaux couverts de bijoux. Le manteau du Prince que Dan Stevens porte dans le prologue comporte des broderies et des cristaux Swarovski. Selon Jacqueline Durran, « si vous regardez de près, vous verrez que le manteau comporte un sanglier, un dragon et un lion qui sont tous tirés des armes de la famille du Prince… ».

13. La ville de province où vivent belle et maurice se nomme villeneuve.

La chef décoratrice Sarah Greenwood explique que la chanson « Belle », au début du film, prenait place dans un village français des années 1740 nommé Villeneuve. L’équipe de tournage a même envisagé de filmer la scène sur place. Toutefois, pour diverses raisons, elle a au final dû construire les scènes dans les studios de Shepperton, en Angleterre. Elle confie que le village qu’ils ont construit était « dédié à la chorégraphie, au rythme et aux percussions » de la scène. C’est donc pour obtenir un meilleur résultat qu’ils ont choisi d’adapter les décors à leurs besoins.

Anecdote bonus : en général, les décors correspondent au style rococo français des années 1740

Vous vous souvenez du dessin animé, quand Big Ben fait faire à Belle le tour du château et lui parle du style Rococo ? Eh bien, ce style, dominant dans les années 1740, était un style excessif et complexe qui fut utilisé pour le château de Versailles. Il a également été utilisé pour cette adaptation de la Belle et la Bête !

Revivez la féerie du conte grâce à notre nouvelle application, et ne manquez pas la sortie de la Belle et la Bête en iTunes, Google Play en Blu-ray le 11th August.